LE PROJET

Les domaines d’intervention de ce projet sont au nombre de six:

1. mettre l'accent sur la recherche contre le cancer;
2. diffuser la connaissance de la musique lyrique;
3. soutenir les nouveaux talents musicaux;
4. encourager la poursuite de la mise en valeur de Monterotondo en étendant son rapport  avec l'Europe et en stimuler la croissance économique;
5. promouvoir les entités et les entreprises qui contribuent à la réussite du projet;
6. évoquer Jole De Maria, une artiste qui est décédée d'un cancer et qui a chanté dans les grands théâtres internationaux;  (pour informations ultérieures cliquer ici)

OBJECTIFS

Plus que jamais en ce moment historique, sensibiliser le public sur le grave problème du manque de fonds dont souffre la recherche contre le cancer est un acte de civilisation. De nombreux médecins participent à l’organisation du concours à titre totalement gratuit. Pour autant, nous désirons mettre ensemble au moins deux pierres fondamentales dans cette réalisation.
L’amour pour la musique, cultivée et raffinée, imprègne tout, naturellement, y compris notre style de vie et notre quotidien. La musique guérit, stimule les consciences, nous rapproche de  l’histoire du pays et  peut nous rendre fiers de ce qu’elle a pu représenter de l’Italie à l’étranger.
Tout le monde connait et aime notre tradition de Bel Canto et tous ceux qui l’apprécient voudraient pour autant, l’écouter et la pratiquer ici chez nous, en Italie, à Monterotondo par exemple. La musique d’opéra parle italien, et pour elle, des femmes et des hommes de pays très différents par gout et culture, traversent des continents pour venir l’étudier et la chanter chez nous.
Nous devrions le considérer comme un motif d’orgueil et de force en ce moment de grandes faiblesses.
La donation et la solidarité, outre l’orgueil de l’organisation du contexte, sont les autres raisons qui nous soutiennent, et qui enrichissent l’identité de notre travail.
Nous avons mentionné à peine que Jole de Maria a succombé elle aussi à cette terrible maladie, mais cela reste pourtant la narration et l’esprit de ce concours. En garder vive la mémoire est ce qui nous tient plus à cœur, à ceux qui l’ont connue, et qui ont eu l’honneur d’écouter la technique vocale qui la caractérisait et qui lui permettait de moduler admirablement sa voix du registre de contralto jusqu'à celui de soprano léger.
Pour finir, nous devons dire que la plupart d’entre nous vit et travaille à Rome ou dans les alentours. Monterotondo est la porte d’entrée pour la campagne, la splendide campagne érétine. Nous avons voulu très fort que notre travail puisse se matérialiser ici, que l’opéra soit mis en scène ici, que la musique et le chant puissent résonner entre les murs de ces beaux palais antiques, que ces harmonies douces et puissantes arrivent dans les maisons de ses citoyens et puissent les rapporter dans ce théâtre, ressuscité tel qu’il était.